Tout comme les algues, les champignons sont des super-aliments intéressants à intégrer à votre alimentation. Ils contiennent des vitamines, des minéraux et des fibres. Peu caloriques, certains ont même des substances anti-cancer. Des précautions d’usage sont nécessaires si vous voulez les ramasser ou les cultiver vous-même, mais après ça, c’est que du bon !

(Avertissements : Je tiens à préciser que tout ce que je vais partager avec vous est à appliquer en plus de vos prescriptions médicales. Demandez toujours l’avis d’un professionnel de la Santé si vous avez un doute ou si vous voulez savoir si mes conseils sont compatibles avec votre situation personnelle. En effet, chaque être humain étant unique, le fonctionnement physiologique du corps peut facilement varier d’une personne à l’autre.)

 

Origines

Les champignons sont des bio-accumulateurs comme les algues, à tel point qu’on en utilise certain pour dépolluer des milieux (air, eau, sol) ayant connus une forte activité humaine par le passé. De ce fait, l’endroit où poussent les champignons que vous allez manger est très important. Préférez les cultures biologiques ou les endroits sauvages éloignés des activités humaines. Consommez les productions locales afin d’avoir un produit de qualité. Il est très courant que les champignons des supermarchés proviennent des quatre coins du monde.

 

Cueillettes sauvages

Il existe toute une législation spécifiquement dédiée aux cueillettes de champignons sauvages. Renseignez-vous correctement auprès de votre Mairie ou une autre administration, car il peut exister des variantes d’un endroit à un autre.

Il faut faire très attention à la sélection des champignons récoltés dans la nature. Certaines espèces ne sont pas comestibles, voire même toxiques pour les humains. Si vous n’êtes pas habitué à la cueillette en pleine nature, demandez l’avis d’un spécialiste ou d’un habitant du coin. Il faut savoir rester prudent sur ce sujet.

Le plus simple est d’acheter directement vos champignons auprès d’un producteur BIO. Si vous connaissez le nom des espèces que vous cherchez, il suffit de lire les étiquettes ou les panneaux d’affichage pour ne pas se tromper.

 

Cuisson

Si vous avez un doute, consommez vos champignons cuits. Renseignez-vous sur ceux que l’on peut consommer cru, comme les champignons de Paris par exemple. La cuisson peut être légère, en-dessous de 42 °C ou pendant un temps très court, afin de préserver les qualités nutritionnelles de l’aliment.

 

Variétés

Chaque variété de champignon possède un nom latin bien défini auquel vient s’ajouter plusieurs noms communs utilisés en fonction des régions du monde. Se référer au nom latin garanti une certaine sécurité (on sait de quoi on parle), mais il n’est pas souvent indiqué sur les étiquettes des magasins ou des marchés. Je vais utiliser ici les noms communs que l’on rencontre le plus souvent dans notre vie quotidienne. Certains noms communs sont originaire de l’Est de l’Asie où l’on en consomme beaucoup (Japon, Chine,…).

Les champignons possédant le meilleur intérêt nutritionnel et les substances anti-cancer sont le Pleurote, le Pleurote du panicaut et le Shiitaké. Les autres variétés intéressantes sont le Maïtaké, le Kawarataké (ou Enoki), le Cremini, le Portabello et enfin le fameux champignon de Paris.