10 min de lecture

Nos intestins sont notre deuxième cerveau. En effet, la digestion est un poste important de dépense énergétique permettant d’assimiler tout ce que nous mangeons. Une meilleure digestion signifie moins d’énergie dépensée dans les intestins et donc plus d’énergie à utiliser ailleurs dans le corps. Faciliter votre digestion vous permettra d’avoir plus d’énergie à dépenser dans vos activités quotidiennes. Je vais aborder en deux articles les solutions concrètes à mettre en place afin d’améliorer votre digestion pour vous sentir mieux. Le deuxième article portera sur les aliments fermentés.

(Avertissements : Je tiens à préciser que tout ce que je vais partager avec vous est à appliquer en plus de vos prescriptions médicales. Demandez toujours l’avis d’un professionnel de la Santé si vous avez un doute ou si vous voulez savoir si mes conseils sont compatibles avec votre situation personnelle. En effet, chaque être humain étant unique, le fonctionnement physiologique du corps peut facilement varier d’une personne à l’autre.)

 

Les combinaisons alimentaires

Il faut savoir que le corps adapte sa manière de digérer en fonction des aliments que vous mangez. La première étape est donc de faire vos repas en conscience, c’est-à-dire qu’il vaut mieux voir, sentir, toucher et goutter ses aliments afin de savoir ce que vous dégustez plutôt que de manger machinalement devant la télé sans vous rendre compte de ce que vous ingérez. L’être humain n’est pas fait pour être multitâche. Soit vous mangez, soit vous regardez la télé, mais pas les deux en même temps (car c’est un facteur de prise de poids parmi tant d’autres).

La deuxième étape consiste à manger dans un même repas des aliments qui se digèrent de la même façon. Dit autrement, votre digestion sera plus difficile si vous mangez dans un même repas des aliments qui se digèrent différemment. Pour simplifier votre digestion, composez votre repas avec un nombre réduit d’aliments différents.

 

1) L’eau

L’eau est une catégorie d’aliment à elle toute seule car elle ne se digère pas dans l’estomac et est très vite assimilée. Il est recommandé de boire de grandes quantités d’eau en-dehors des repas. Pendant les repas, 30 minutes avant et 1 heure après, se limiter à un verre d’eau maximum. Boire trop d’eau pendant le repas dilue les sucs digestifs et ralentie la digestion.

 

2) Les fruits

Les fruits sont les aliments solides qui se digèrent le plus facilement et le plus rapidement. Tout comme l’eau, ils sont une catégorie à part entière et il est recommandé de manger les fruits seuls, en-dehors des repas (lors d’un en-cas par exemple). Vous pouvez même vous faire un repas composé exclusivement de fruits. Si vous mangez des fruits pendant un repas standard, ceux-ci vont rester plus longtemps dans l’estomac que nécessaire et vont fermenter en causant des soucis de digestion. Si vous voulez quand même manger des fruits pendant un repas classique, mangez-les plutôt au tout début afin qu’ils se retrouvent en premiers dans l’estomac. Les fruits en dessert sont à bannir. Notez que le melon et la pastèque sont une catégorie à part car ils se digèrent très rapidement et devraient donc être consommé seul.

 

3) Les légumes

Lors d’un repas classique, vous pouvez y intégrer plusieurs légumes sans restrictions. L’important ici, c’est la diversité. Les légumes à feuilles vertes sont particulièrement recommandés. Les champignons et les graines germées font partie de la catégorie « légumes ». En accompagnement des légumes, il est recommandé d’intégrer soit une source de protéine, soit une source de glucides, mais pas les trois en même temps.

 

4) Les protéines

Si votre repas contient des protéines, assurez-vous qu’elles viennent d’une seule source d’aliment (que de la viande ou que du poisson, mais pas viande + poisson). Les différentes sources de protéines sont bien sûr la viande, le poisson, les œufs et les laitages, mais il y a aussi les légumineuses, les céréales et les oléagineux. Vous pouvez associer protéines et légumes, protéines et matières grasses, mais pas protéines et glucides car la digestion sera alors plus compliquée. Notez que les légumineuses se digèrent mal en présence d’aliments acides (sauce tomate ou vinaigrette par exemple). C’est également le cas des protéines et des glucides.

 

5) Les glucides

Si votre repas contient des glucides, assurez-vous qu’elles viennent d’une seule source d’aliment. Les différentes sources de glucides sont les féculents, les céréales, et les légumineuses dans une moindre mesure. Vous pouvez associer glucides et légumes, mais pas glucides et protéines, ni glucides et matières grasses, car la digestion sera alors plus compliquée.

 

6) Les matières grasses

Si votre repas contient des matières grasses, assurez-vous qu’elles viennent d’une seule source d’aliment. Les différentes sources de matières grasses sont les huiles alimentaires, les oléagineux, les laitages et les avocats. Vous pouvez associer matières grasses et protéines, matières grasses et légumes, mais pas matières grasses et glucides car la digestion sera alors plus compliquée. Notez que légumes + protéines + matières grasses est possible.

 

La mastication

La mastication est la première étape de la digestion. Plus votre mâchoire travaille et plus votre digestion sera facilitée. C’est pourquoi il est recommandé de mâcher ses aliments jusqu’à obtenir dans sa bouche une consistance de purée, quasi-liquide, avant d’avaler.

Le fait de mâcher va aussi activer le processus de digestion dans l’estomac. C’est pourquoi il est recommandé de toujours avoir une partie de son repas constitué d’aliments « durs » nécessitant une longue mastication. Les aliments crus, tel que les légumes et les crudités, sont un bon exemple. Faites le test d’avaler une soupe complètement liquide sans rien mâcher à côté pour vous rendre compte de ce phénomène. Vu ce qu’il vient d’être dit, faites aussi attention à ne pas avoir que des aliments « mous » dans votre repas (les purées ou les quenelles par exemple ne se mâchent presque pas).

 

Le stress

Manger en état de stress est mauvais pour la digestion. Lors d’un repas, évitez si possible les conversations portant sur des sujets sensibles. En dernier recours, évitez de manger avec les personnes qui vous tapent sur les nerfs. Pour être moins stressé, il faut aussi prendre son temps. Comme le cerveau reçoit l’information de satiété environ 20 minutes après le début du repas, il convient donc de faire durer le repas au moins 20 minutes, voire plus.

 

Fréquence des repas

Pour bien digérer chaque repas, il est recommandé de les espacer suffisamment afin qu’on ait fini de digérer le repas d’avant avant de commencer le repas suivant. Les en-cas devraient être ponctuels au lieu d’être réguliers. Plus généralement, nombre de maladies de pays riches, en recrudescence actuellement, sont liées au fait de trop manger. L’être humain n’est pas physiologiquement conçu pour manger 3 repas par jour, tous les jours. Idéalement, il faudrait descendre à 1 ou 2 repas par jour. En moyenne, la digestion est plus compliquée le matin. C’est pourquoi il est parfois intéressant de sauter le petit-déjeuner pour ceux qui n’ont généralement pas faim le matin. Le plus simple est de manger uniquement lorsqu’on ressent la sensation de faim, encore faut-il réapprendre à la reconnaître, car des fois l’envie de manger est psychologique plutôt que physiologique.

 

Astuces DIY pour vous aider à digérer

Tout ce qui a été dit plus haut intervient au niveau préventif. Si malgré cela vous avez toujours des difficultés à digérer, voici quelques-unes des techniques curatives que j’utilise en cas de besoin.

 

1) Digestifs

Contrairement à leur appellation, les alcools forts « digestifs » ne vont pas vous aider car l’alcool en tant que tel ralenti la digestion et est nocif pour la santé à hautes doses. Ce n’est pas une méthode que je privilégie. Si vraiment vous choisissez cette solution, préférez les alcools à base de plantes facilitant la digestion comme le Génépi par exemple.

 

2) Boissons chaudes

La digestion se déroule à une température légèrement plus haute que celle du corps au repos. Boire une boisson chaude après le repas va aider à atteindre cette température plus facilement. Inversement, il est déconseillé de boire une boisson très froide pendant ou juste après le repas. Vu ce qu’il a été dit dans le chapitre sur l’eau, il faudra se contenter d’une petite quantité de boisson chaude et si possible au moins 15 minutes après la fin du repas.

Diverses possibilités existent dans les boissons chaudes. Les plus connues sont le café, le thé et les tisanes. Le café est acidifiant pour notre corps et c’est un excitant puissant qui agit sur une courte durée. Je ne le recommande pas, ou alors à faibles doses. Le thé et les tisanes sont plus intéressants. Sachez qu’un thé infusé peu de temps (1 à 3 minutes) contiendra beaucoup de théine et sera donc un excitant comme le café, mais à long terme cette fois. A l’inverse, un thé qui infuse longtemps (5 à 10 minutes ou plus) contiendra bien moins de théine et beaucoup plus de tanins idéaux pour aider à digérer.

 

3) Vinaigre de cidre

30 minutes avant le repas, si vous savez à l’avance que vous allez faire des excès, vous pouvez en préventif boire un verre d’eau dans lequel vous aurez dilué une cuillère à soupe de vinaigre de cidre. Si le goût vous déplaît, vous pouvez diluer dans le mélange une cuillère à café de miel.

Pour être bon pour la santé, préférez un vinaigre de cidre BIO et non-pasteurisé. De même, choisissez du vrai miel produit en France par un seul apiculteur (bannissez les mélanges de miels ou les faux miels provenant de Chine).

vinaigre de cidre coteaux nantais
vinaigre de cidre labellisé Demeter

 

4) Bicarbonate de sodium

Si vous êtes atteint de brûlures à l’estomac, c’est-à-dire d’acidité, oubliez les médicaments type Gaviscon et compagnie. Utilisez plutôt du bicarbonate de sodium de qualité alimentaire. Diluez une cuillère à café de bicarbonate dans un verre d’eau en mélangeant bien et buvez le tout. Effet immédiat garanti. Notez qu’il ne faut pas habituer notre corps à cette astuce car sinon il en deviendra dépendant. C’est pourquoi on peut utiliser cette technique 1 à 2 fois par jour maximum.

 

5) Solutions ultimes

Supposons que vous avez mangé en excès lors d’un repas et que vous n’avez pas utilisé les astuces précédentes. Dans ce cas, je vous propose deux solutions ultimes pour aider à digérer. La première est ma préférée. 15 minutes ou plus après le repas, mélangez 1 cuillère à café de bicarbonate de sodium dans un verre d’eau, puis ajoutez 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre (ça va mousser) et buvez le tout. Si le goût vous déplaît, vous pouvez diluer dans le mélange une cuillère à café de miel.

La deuxième solution consiste à imbiber un carré de sucre avec de l’élixir végétal de la Grande-Chartreuse (voir image ci-dessous), de le mettre dans la bouche, de le croquer et l’avaler assez rapidement car c’est à base d’alcool fort (71 %). Cet élixir est une sorte de super-digestif fabriqué à partir d’une macération de plusieurs plantes. Attention, si vous êtes déjà malades à la base, il se peut que vous vous mettiez à vomir quelques instants après avoir avalé le sucre imbibé.

digestif
Élixir des pères Chartreux
Améliorer sa digestion (1/2)
5 (100%) 1 vote