Très présentes dans le régime alimentaire traditionnel des pays d’Extrême-Orient (dont le japon), les algues sont un concentré de bienfaits pour notre santé. Si vous souhaitez adopter une alimentation saine et riche en micro-nutriments, je vous encourage fortement à tester les différentes algues comestibles. On en trouve facilement de nos jours. Elles agrémenteront vos plats, en particulier vos salades et vos soupes. C’est parti pour un tour d’horizon.

(Avertissements : Je tiens à préciser que tout ce que je vais partager avec vous est à appliquer en plus de vos prescriptions médicales. Demandez toujours l’avis d’un professionnel de la Santé si vous avez un doute ou si vous voulez savoir si mes conseils sont compatibles avec votre situation personnelle. En effet, chaque être humain étant unique, le fonctionnement physiologique du corps peut facilement varier d’une personne à l’autre.)

 

Culture

Il existe environ une cinquantaine d’algues comestibles récoltées sous forme sauvage ou cultivées. Elles peuvent avoir différentes couleurs comme les fruits et légumes. Comme avec les champignons, la provenance des algues est très importante car elles absorbent les polluants présents dans l’eau où elles vivent. Il faut donc bien se renseigner sur les lieux de récolte et/ou les conditions de culture. Préférez si possible les versions BIO cultivées localement (ou dans votre propre pays).

Aujourd’hui, on peut facilement trouver des algues sous forme desséchée dans les divers magasins BIO (poudre, paillettes, feuilles entières). Parfois, elles sont fraîches et conservées dans de l’eau salée. Certaines d’entre-elles sont tellement réputées qu’on peut les trouver sous forme de compléments alimentaires (gélules ou cachets, à réserver pour des cures ponctuelles car beaucoup plus cher au prix au kilo). Vérifiez toujours la liste des ingrédients pour être sûr que vous achetez un produit composé majoritairement de l’algue que vous désirez consommer. Et éviter autant que possible les additifs alimentaires car on peut facilement trouver des produits composés à 100% d’algues.

 

Consommation

Pour une consommation quotidienne et régulière, je vous préconise plutôt les versions en poudre ou en paillettes car moins cher au kilo et plus facilement dosables. Certaines algues sont tellement concentrées en micro-nutriments et leurs pouvoirs de désintoxication sont parfois tellement puissants, qu’il ne faut pas en abuser. Si vous n’avez pas l’habitude d’en manger, commencez par 1 gramme par jour pendant une semaine puis augmentez progressivement jusqu’à environ 5 g/jour.

Globalement, les algues sont très riches en protéines végétales, minéraux, vitamines, antioxydants, chlorophylle et fibres solubles. Elles contiennent également un peu d’acides gras essentiels (Oméga-6 et Oméga-3 à chaîne courte). Étant un produit de la mer, les algues sont aussi une bonne source d’iode et de magnésium. Les versions desséchées auront besoin d’être réhydratées avec de l’eau, du jus de cuisson ou une vinaigrette. Surtout, ne cuisez pas les algues et ajoutez-les en fin de cuisson pour les plats chauds.

 

Variétés d’algues

1) Spiruline

L’une des algues les plus connus est la Spiruline. Elle est considérée comme un « super-aliment ». Elle fait partie des sources alternatives de protéines qu’utilisent les végétaliens. Elle peut contenir jusqu’à 70% de protéines. Elle a une activité anti-inflammatoire, antibactérienne, antivirale, antioxydante, anti-cancer et anti-radioactive. Elle joue un rôle positif sur le cholestérol et le système immunitaire. Elle se trouve sous forme de poudre.

 

2) Chlorelle

Outre sa teneur exceptionnelle en micro-nutriments, la Chlorelle est connue pour son taux très élevé en chlorophylle. Elle se trouve sous forme de poudre.

 

3) Nori

Le Nori est l’algue qui enveloppe les makis. Elle a une particularité très spéciale, unique en son genre. Normalement, les Oméga-3 issus de sources végétales sont exclusivement à chaînes courtes (ALA). Cependant, l’algue nori est le seul végétal composé d’Oméga-3 à chaînes longues (EPA) qu’on ne retrouve habituellement que dans les sources animales.

 

4) à feuilles entières

Les algues qu’on trouve facilement sous forme de feuilles entières séchées ou fraîches en eau salé sont le Nori, le Wakamé, l’Aramé, la Dulce, le haricot de mer et la laitue de mer.

 

5) Agar-agar

L’agar-agar a la particularité d’être surtout utilisé comme gélifiant naturel en solution aqueuse. Il remplace avantageusement les gélatines animales pour les végétaliens. C’est la seule algue qu’on peut chauffer car il faut atteindre environ 90°C pour activer sa capacité gélifiante qui se manifestera après refroidissement. A doser avec précision. Elle se trouve sous forme de poudre.

 

Mes conseils

Vérifiez bien la provenance des algues que vous achetez et si possible les conditions d’élevage. Préférez les versions BIO dont la liste des ingrédients indique « 100% algue ».

Achetez plutôt les versions en poudre, paillettes ou feuilles entières séchées qui sont moins onéreuses que les compléments alimentaires. Réhydratez-les sans les faire cuire.

Consommez-les avec modération, en accompagnement, à une dose maximale comprise entre 1 et 5 grammes par jour. Variez les espèces d’algues que vous consommez d’un jour à l’autre pour avoir une diversité de micro-nutriments intéressante.

Pour les personnes qui ne mangent pas de viandes, les algues sont une bonne source alternative de protéines végétales. S’il ne devait en rester qu’une, privilégiez la Spiruline.