De nos jours, le fait de rester fidèle à une seule banque pendant plusieurs années n’est plus avantageux dans bien des cas. C’est les nouveaux clients qui sont chouchoutés afin d’en attirer le plus possible. Du coup, c’est l’occasion de voir ce qu’il se fait ailleurs et pourquoi pas tester la multi-bancarisation (avoir plusieurs comptes dans des banques différentes). Choisir sa banque n’a jamais été aussi facile qu’aujourd’hui avec tout les comparateurs disponibles. Les banques en ligne ont les méthodes les plus attractives en ce qui concerne la pêche aux nouveaux clients. Plusieurs secteurs de notre économie sont en passe d’être quasi-totalement informatisés et robotisés. Les banques ne dérogent pas à la règle.

il faut varier ses supports financiers

(Avertissements : demandez toujours l’avis d’un professionnel en gestion de patrimoine pour savoir si mes conseils sont compatibles avec votre situation personnelle. En effet, un conseil d’investissement peut être pertinent pour une personne mais pas pour une autre. C’est pourquoi je ne peux pas vous garantir un quelconque résultat.)

 

Les banques en ligne

1) Filiation

Sachez tout d’abord que les banques en ligne sont toujours des filiales adossées à des banques physiques. Voici une liste non-exhaustive des banques en ligne les plus connues avec leur banque physique associée :

  • Fortunéo / Crédit Mutuel Arkéa
  • Boursorama / La Société Générale
  • Hello Bank / BNP Paribas
  • BforBank / Crédit Agricole
  • ING Direct / Groupe ING
  • Monabanq / Crédit Mutuel – CIC
  • Mon banquier en ligne / Caisse d’épargne

 

2) Frais standards

Les frais bancaires classiques, comme la tenue de compte et la possession d’une carte bancaire, sont en général gratuits dans une banque en ligne (les banques physiques facturent ces frais dans un package coûtant aux alentours de 10 euros par mois, soit 120 euros par année). Il faut toujours comparer ce qu’offres les banques en ligne car elles ne proposent pas toute les mêmes services. Certaines banques en ligne demandent à ce que vous justifiez d’un minimum de revenus mensuels pour vous octroyer gratuitement une carte bancaire standard (vers 1 000 ou 1 200 euros par mois en fonction des cas).

 

3) Frais annexes

Les banques en ligne proposent des frais réduits sur leurs assurances-vie (versements, arbitrages, gestion, etc.) et sur la Bourse (courtage, tenu de compte, etc.). Cette partie est très intéressante car dans une banque physique, ce type de frais est souvent assez important et plombe le rendement du placement en question. Ça en devient même rédhibitoire. Si vous voulez ouvrir une assurance-vie, un compte-titres ou un PEA, allez d’abord voir du côté des banques en ligne.

 

4) Agences bancaires

Les banques en ligne peuvent proposer des frais réduits car elles font donc des économies sur les locaux et les emplois. En contrepartie, vous devrez obligatoirement passer par le téléphone pour discuter avec un conseiller bancaire. Certaines banques en ligne ont une présence physique dans les locaux de sa banque de filiation, mais ce n’est pas toujours le cas. C’est là un frein pour certains clients habitués à discuter en tête à tête avec leur banquier.

 

5) Parrainages

Certaines banques en ligne délèguent une partie du recrutement de leurs nouveaux clients via le parrainage. C’est un moyen détourné qui évite de payer à prix d’or des tonnes de publicités sur les chaînes de télévision. En contrepartie, la banque en ligne offre une somme autour de 120/150 euros au parrain et autour de 60/80 euros au filleul. Le nouveau client, une fois son compte validé, pourra à son tour parrainer d’autres personnes. Il faut bien lire les conditions générales d’utilisation du parrainage pour comprendre les limites imposées par la banque sur cette procédure.

 

Les banques physiques

1) Avenir sombre

Vous avez l’avantage d’avoir un conseiller attitré près de chez vous avec en contrepartie des frais plus élevés.

Aujourd’hui, en ce début d’année 2016, les banques en ligne détiennent une très faible part de marché (moins de 10 %). Tout le reste est entre les mains des banques physiques. L’avenir semble toutefois être en faveur des banques en ligne, et ce pour plusieurs raisons :

  • Vu le coût d’infrastructure et de la masse salariale des banques physiques, celles-ci envisagent déjà de fermer progressivement plusieurs agences de proximité afin de faire des économies et être plus compétitives.
  • Plus globalement, toute notre économie est en train d’être automatisée en remplaçant les employés par des machines, des robots ou des programmes informatiques. C’est un processus très destructeur d’emplois et donc créateur massif de chômeurs. Je ne mets aucun jugement là-dessus, c’est juste un fait.
  • L’État met actuellement beaucoup d’efforts dans la promotion des systèmes de paiements électroniques au détriment des paiements en liquide.
  • Les clients vont s’habituer aux frais réduits proposés par les banques en ligne. Ne pouvant trouver pareil dans les banques physiques, ils vont progressivement délaisser celles-ci, au moins en partie.

Pour ces 4 raisons, le modèle de la banque en ligne sera petit à petit privilégié par les banques elles-mêmes et indirectement par l’État.

 

2) Résilience aux crises économiques

Comme toutes les banques en ligne dépendent d’une banque physique, je vais parler ici uniquement des physiques.

Les banques ne sont pas toutes exposées de la même façon aux divers produits financiers qui existent actuellement. Certains de ces produits dit « dérivés » peuvent être qualifiés de « toxiques », c’est-à-dire qu’ils vont poser de gros problèmes lors de la crise économique majeur prévu pour 2016-2020. Si votre banque fait faillite lors de cette crise, vous pourrez dire adieu à votre argent.

C’est pourquoi il est primordial de choisir dès aujourd’hui sa banque principale en fonction de sa résilience aux crises économiques. Chacun est libre de faire ses propres recherches là-dessus. Il me semble pertinent de cibler les banques qui séparent leurs activités de dépôt de leurs activités de spéculation en bourse. Où à défaut, évitez les banques qui brassent le plus d’argent. Il y a plus de risques d’avoir des produits toxiques dans les « grosses » banques. Voici mon Top 3 issue de mes recherches personnelles :

  1. Crédit Mutuel de Bretagne
  2. Crédit Mutuel
  3. CIC

Une autre alternative existe via les banques dites « familiales », c’est-à-dire qu’elles sont indépendantes et entièrement gérées par les gens qui les ont créés au départ. Elles sont plus confidentielles car moins connues du fait de l’absence de publicité à la télé. Je ne les connais pas toutes, mais en voici deux pour lesquelles j’ai entendu du bien (elles sont françaises) :

  • Delubac (pour tout le monde)
  • Wormser Frères (pour ceux ayant un patrimoine supérieur à 200 000 euros)

Voici d’autres petites banques intéressantes car saines et hors réseau :

  • Quilvest (France)
  • Pictet (Suisse)
  • Lombard Odier (Suisse)
  • Rabobank (Pays-Bas)
  • DNB (Norvège)

 

Mes conseils

Choisissez une banque en ligne si vous êtes à l’aise avec la gestion sur internet de vos comptes. Vous pouvez avoir une banque physique comme banque principale avec à côté une banque en ligne pour certains avantages bien précis. De plus, regardez toujours quelle banque physique est reliée à la banque en ligne que vous ciblez.

Si vous avez plus de 100 000 euros en dépôts bancaires, je vous encourage vivement à répartir vos avoirs dans plusieurs comptes souscrits dans des banques différentes. En effet, il existe une garantie théorique des dépôts bancaires à hauteur de 100 000 euros par personne et par banque. Si c’est votre cas, vous pouvez aussi envisager d’avoir des comptes bancaires libellés dans des monnaies différentes afin de jouer avec les taux de change. Attention, cela est réservé aux gros patrimoines et seulement à ceux qui savent ce qu’ils font.

Surtout, ne mettez pas tout votre argent dans vos banques !

 

Offre de parrainage Boursorama

J’ai personnellement ouvert un compte courant chez Boursorama Banque. Si vous n’êtes pas encore client dans cette Banque et que vous voulez y ouvrir un compte, je peux vous parrainer. Pour cela, envoyez-moi un message via le formulaire de contact de ce blog avec les informations suivantes (elles sont toutes obligatoires pour la procédure de parrainage de Boursorama) : votre nom, prénom, code postal, ville, e-mail et date de naissance. Je vous promets que ces informations resteront confidentielles et ne seront ni diffusées, ni vendus.